Rechercher
  • Joshin Sensei

Une confiance totale

"Nous n'attendons pas des temps meilleurs..." La base, la racine de notre pratique c'est de nous tourner vers le Bouddha "comme vers un guide", vers le Dharma n" comme vfers un guide", vers la Sangha" comme vers un guide". Non pas un refuge-abri, comme un enfant qui se cache sous son lit en entendant l'orage,

mais pour nous accompagner, nous guider, nous soutenir à travers les orages de notre vie ( pardon pour cette image bateau!) jusqu'à ce que nous parvenions là où le ciel est transparent...Nous ne sommes pas insuffisants, nous sommes déjà Bouddha dit le Mahayana, alors nous nous tournons vers nous-même, notre véritable nature, et vers tous les êtres...

" Une pensée fondée sur la confiance, telle est l'origine de l'entrée dans la Voie..."


Prendre Refuge

Le maître de Vajrayana Dilgo Khyentsé Rinpoché a dit un jour : « L'essence de prendre Refuge est d'avoir une confiance totale dans les Trois Trésors, quelles que soient les circonstances de la vie, bonnes ou mauvaises. En prenant refuge, nous ne faisons pas de marché avec le Bouddha, le Dharma et la Sangha. Nous n'attendons pas des temps meilleurs, une tête plus claire, un cœur plus calme. Nous n'attendons pas que la vie redevienne « normale ». Nous pratiquons, non pas en dépit des circonstances, mais avec elles. » https://www.lionsroar.com/shelter-in-the-three-treasures/


Les Trois Trésors Samyutta Nikaya


Au Bouddha je veux me tenir avec une foi claire ; lui, le Tathagata, est le suprême Bouddha, le savant, celui qui connaît les mondes, celui qui dompte les hommes comme on le fait d'un taureau, le précepteur des dieux et des hommes, le Bienheureux.


Au Dharma je veux me tenir avec une foi claire ; bien exposée a été la Doctrine par le Bienheureux. Elle s'est manifestée en toute évidence, c’est une lampe dans les ténèbres; elle mène à la paix et à la libération, elle est reconnue par les sages.


A la Sangha je veux me tenir avec une foi claire ; selon la bonne conduite vit la Communauté du Bienheureux ; selon la juste conduite vit la Communauté du Bienheureux ; selon la droite conduite vit la Communauté du Bienheureux formée des quatre classes de pratiquants, elle est, digne d'offrandes, digne d'aumônes. Digne que l'on élève les mains en signe de respect ; c'est la plus haute place du monde où l'on puisse faire le bien

Selon les préceptes de la droiture je veux me conduire ; les préceptes suivis par les sages qui sont complets, sans mélange, libres et sans artifice., et qui mènent à l’Eveil le plus haut.




38 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout