Rechercher
  • Joshin Sensei

Les lotus bleus, rouges ou blancs..la Demande

2022 : lundi 16 mai (Inde et Nepal) ou jeudi 19 en Asie du SE Pleine lune de mai: la Fête de Vesak




En Inde, et dans tous les pays d'Asie du Sud Est, le jour de commémoration de la naissance, de l'Eveil et de la mort de Bouddha – ou Parinirvana- est nommé Vesakà la Pleine Lune du Bouddha. Dans tous les pays bouddhistes, les laïcs vont faire ce jour là des efforts pour le bonheur des autres personnes, spécialement les malades ou les personnes âgées. On distribue des cadeaux, on fait des dons d'argent aux organismes charitables.

« Dana » (les dons) joue un rôle important. C’est un signe de partage de joie et de paix avec les gens.

Le Vesak apporte deux enseignements : La foi en l’Eveil et la possibilité d’y accéder par soi même : le Bouddha est un guide qui nous montre le chemin. L’harmonie de la Sangha, assemblée de tous les pratiquants qu’ils soient moines ou laïcs, qui tous ce jour-là se rassemblent et se réjouissent.

Un texte est souvent lu :« Ayacana Sutta: La Demande. Car le Bouddha, sous l’Arbre de l’Eveil, comprenant la profondeur et la complexité de ce qu’il avait réalisé, hésitait à aller l’enseigner.

« (...) Brahma disparut du Monde-de-Brahma et réapparut en face du Bienheureux. Arrangeant son vêtement de dessus sur une épaule, il s’agenouilla sur le genou droit, salua le Bienheureux avec les mains devant le cœur, et lui dit :

« Seigneur, que le Bienheureux enseigne le Dhamma ! Que Celui qui Est Bien- Allé enseigne le Dhamma ! Il y a des êtres avec juste un peu de poussière dans les yeux qui s’éloignent parce qu’ils n’entendent pas le Dhamma. Il y a des êtres qui comprendront le Dhamma. «

Voici ce que dit Brahma Et il ajouta : « Ouvre la porte à la Non-Mort ! Laisse -les entendre le Dhamma réalisé par le Sans- Illusion !

Libre de tout chagrin, contemple les êtres submergés par le chagrin, opprimés par la naissance et la vieillesse. Lève-toi, héros, victorieux dans la bataille ! O Enseignant, sans dette ( sans karma) promène-toi dans le monde ! Enseigne le Dhamma , toi le Béni : il y aura des êtres qui comprendront. »

Le Bienheureux, ayant compris l’invitation de Brahma, de par sa compassion pour les êtres examina le monde avec l’oeil d’un Éveillé.

Comme dans un étang de lotus bleus, rouges ou blancs, certains lotus – nés et poussant dans l’eau - peuvent fleurir alors même qu’ils sont immergés dans l’eau, sans s’élever au- dessus d’elle ; certains peuvent effleurer la surface de l’eau, alors que d’autres peuvent s’élever au-dessus de l’eau et s’y tenir sans être touché par elle. Ainsi, examinant le monde avec l’oeil d’un Éveillé, le Bienheureux vit ceux qui avaient des facultés aiguisées et ceux qui avaient un esprit obtus ; des êtres avec de bonnes facultés et d’autres avec des mauvaises ; ceux à qui enseigner serait facile et ceux à qui ce serait difficile, certains d’entre eux voyant disgrâce et danger dans l’autre monde.

Ayant vu cela, il répondit à Brahma : « Ouvertes sont les portes de la Non-Mort à ceux qui ont des oreilles. Qu’ils montrent leur confiance. »

Alors Brahma pensa : « Le Bienheureux a donné son accord pour enseigner le Dhamma » ; il s’inclina devant le Bienheureux et le contournant par la droite disparut à l’instant. »

Le tout début de l’Enseignement, la première image, traditionnelle, des fleurs de lotus.

Dès ce moment, les êtres se sont tournés vers le Bouddha pour lui rendre hommage ; qu’est-ce que cela signifie ? Je poursuis le texte ( Joshin Sensei):

« Il y a deux sortes d'hommage : l'hommage matériel et l'hommage par la pratique.

Selon ces deux types d'hommage, les personnes espèrent deux types de bonheur. Certains pratiquent dans le but de poursuivre dans le cycle de la mort et de la renaissance, et d'obtenir le bonheur mondain.

Par exemple, ils observent les préceptes afin de renaître en tant que beaux ou belles personnes, ou en tant que dévas (dieux) dans les royaumes célestes. Ils pratiquent la générosité pour ne pas avoir à être pauvres dans une prochaine vie, et renaître riches, en tant que banquiers ou rois. Avec ce type d'habileté, on continue à tourner en rond dans le monde sans jamais arriver à quoi que ce soit.

L'autre hommage, par la pratique, vise à se libérer de la souffrance. Les personnes ne veulent pas continuer à tourner à travers la mort et les renaissances dans le monde. C'est l'habileté qui permet de sortir du cycle du Samsara. »

Dans ces deux types de pratique, l'objectif est le bonheur, mais un type de bonheur est le plaisir trouvé dans le monde, et l'autre est le bonheur qui se trouve au-dessus et au-delà du monde.

Lorsque nous rendons hommage au Bouddha, au Dhamma et à la Sangha, il ne s'agit pas de surveiller les résultats de notre pratique et d'essayer de se pousser vers le haut avec les Trois Joyaux!

En fait, ce que nous faisons, c'est donner naissance à une bonté qui nous sera bénéfique ( et comme telle elle sera bénéfique à tous les êtres, cf. Filet d’Indra).... »

Traduit du Pali par Thanissaro Bhikkhu https://www.accesstoinsight.org/lib/thai/lee/visakha.html trad Fr Joshin Sensei


Joyeux Vesak ! Ce lundi, mais aussi aujourd’hui ou demain ! un don au Bouddha : eau pure, ou encens, ou fleur, ou sourire…un don de lumière aussi- comme la lumière des Enseignements.

Un don à une personne de la rue, ou un don à une ONG, et aussi des sourires… Lundi soir nous nous assiérons ensemble, sans caméra à 20h...

Texte complet :

https://lulena-zen.blogspot.com/2019/05/pleine-lune-de-mai-la-fete-de-vesak.html

FaceBook Montagnes et Forets du Zen

https://www.nousasseoirensemble.org/blog

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout