Rechercher
  • Joshin Sensei

La caresse légère d'une plume

Quelles que soient les festivités que nous avons prévues pour Noël, il y aura toujours des moments difficiles pour nous. Qu'il s'agisse de naviguer dans la foule des magasins, ou d'entendre le même discours désagréable ou la même critique de la part d'un de nos proches.


Noël est assurément une période de don, une période qui nous donne amplement l'occasion de mettre en pratique les enseignements du Bouddha en matière de tolérance, de compréhension et de générosité. Par exemple, face à la foule, pourquoi ne pas essayer de laisser les autres passer devant, voire de donner notre place de parking à la personne suivante. Nous n'avons vraiment pas besoin de nous précipiter. Contrairement à nos échéances au travail, les contraintes de temps que nous avons pendant les vacances sont auto-imposées. Soyez donc prêts à vous détendre un peu, à vous imprégner de l'atmosphère festive, à apprécier les décorations de Noël et le fait que tant de personnes sont motivées par un objectif commun à un moment donné de l'année : l'esprit de don. Bien sûr, Noël est trop commercialisé, mais cela n'enlève rien au fait qu'il rassemble les gens, encourage la générosité, ainsi que la pratique de la gratitude.

Et quand il s'agit de rencontres plus ou moins tendues avec vos proches, si votre mère ou votre tante Marie vous harcèlent plus de [remplissez les blancs ! ] n'oubliez pas de revenir à ce qui en vous qui est pacifique, stable et ferme. Comme l'a dit le Bouddha, "De même qu'un rocher solide n'est pas ébranlé par la tempête, de même les sages ne sont pas affectés par les louanges ou les reproches".

Ayez la sagesse de comprendre que leurs paroles n'ont aucune substance pour eux. Vivez-les comme des échos de l'amour et du souci qui sous-tendent chacun d'entre eux. Si nous pouvons également comprendre que les paroles ou les jugements désobligeants sont le reflet des projections d'autrui, nous n'avons pas besoin d'être affectés par eux.

En fait, vous pouvez imaginer que leurs paroles ne sont rien d'autre que la caresse légère d'une plume.


Ne les solidifiez pas. Ne laissez pas les pensées de colère continuer à résonner en vous. Connectez-vous plutôt à l'espace du moment. Imaginez-vous comme un arc-en-ciel ; incapable d'être touché, il devient encore plus beau lorsque les rayons de l'attention brillent dessus. Qui sait combien d'autres moments nous pourrons passer avec vos proches ? Alors, chérissez chaque instant et passez votre Noël à cultiver la paix et l'amour pour tous.



Mindah-Lee Kumar

31 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout