Rechercher
  • Joshin Sensei

Un matin de lumière et d'or

Matin de Pâques, matin de soleil, des vœux pour la beauté du monde, et la paix...

Un seul adjectif pour tant de nuances, de délicatesse, de lumière.. « Doré », ce mince brouillard qui chatoie ce matin au-dessus de la Seine, nimbant Notre Dame et ses jardins pour un instant d'émerveillement, de joie et de mystère...

Dorée...mais pas tout à fait dorée,

discrète,

faite de brumes et d'air,

toute en reflets, en chatoiements,

en paillettes qu'on ne pourra saisir,

cette lumière de Paris en cette matinée de printemps

au -dessus de la Seine:

ce matin, dimanche, encore tôt, à l'heure sans voitures, sans bruits, je m'arrête sous la statue de Ste Geneviève tournée vers Notre-Dame:

vue d'ici, de dos, bordée de jardins, elle reprend sa taille imposante, entourée d'arbres, de ce mince brouillard qui se lève de la Seine -

doré -

contours flous, silhouette élancée, reconnaissable entre mille, tours, gargouilles, dentelles -

dorées -

rosaces, prières, élan, joie....immobile et pourtant frémissante, elle flotte dans cette lumière -

dorée -

à côté d'elle, à la proue de pierre du square -

rouge- la vigne vierge se tend vers la Seine, s'étire, se baisse, frôle, et joue...

blanc – un cygne passe, hautain, indifférent, sorti de quelque carte postale...

et sur les berges -

dorées-

les feuilles attendent le premier rayon pour s'embraser, un peu de vert, un peu de jaune, mais surtout -

dorées-

petites flaques de lumière attachées aux branches, ou, sous mes pieds, tapis -

doré-

qui semble se refléter dans le ciel,

,en particules, en mirages,

arcs-en-ciel tremblant dans la promesse du matin.

Sur la Seine: vaguelettes, ondes, étincelles -

dorées -

dans le sillage d'une péniche

dont le bruit – un court instant- fait frémir les corneilles qui sommeillent encore en haut des tours de Notre Dame.

Et la brume -

dorée-

se fond au ciel bleu,

qui l'absorbe, l'inhale, la transforme

en petits nuages tout ronds,

en bancs de vapeur,

en carillons;

et quand les premières voitures s'élancent sur le pont,

les dernières gouttelettes dorées se dispersent dans le vent qui se lève.

Alors retentissent les cloches de Notre Dame:

« Nous sommes là! Nous sommes là! »...

Et comme l'on voudrait qu'elles apportent la paix sur toute la ville- et sur le monde;..

http://lulena-zen.blogspot.com/2019/04/notre-dame-notre-memoire-de-lumiere-et.html




20 vues0 commentaire