top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurJoshin Sensei

Un chemin entre lumière et obscurité

Alors, on va rester dans la lumière, c’est un thème infini...la lumière dont nous a parlé M° Dogen : « Lumière Radieuse des Bouddhas » qui se trouve dans chaque brin d’herbe, et qui emplit tout l’univers.


La question il me semble c’est : comment est-ce que cette Lumière radieuse s’articule-t-elle avec notre vie humaine ? Qu’en faisons -nous ou plus justement qu’est-ce qu’elle fait de nous?

Voici le texte de M° Dogen, du chapitre Lumière Merveilleuse dans le SBGZ :


« Un jour, le grand Maître Yunmen s'adressa à l'assemblée des moines et dit: «  Chaque personne sans exception a la lumière radieuse. Pourtant, quand vous essayez de la voir, vous ne la voyez pas: elle est complètement invisible.

Qu'est-ce que c'est, cette lumière radieuse de chacun? » Aucune réponse ne vint de l'audience. Alors, il parla pour eux: «  La salle des moines, la salle du Bouddha, la réserve de la cuisine, la porte du monastère. » ( tous les lieux de notre vie sont englobés)


Suite de M° Dogen : Quand ce grand Maître dit: «  Chaque personne sans exception a la lumière radieuse » : cela ne veut pas dire que cette lumière va apparaître dans notre futur, ni qu'elle était dans notre passé, ni qu'on puisse l'observer dans le présent. Vous devez entendre clairement ce qui est dit: «  Chaque personne a originellement la lumière radieuse. »

Rassemblez des centaines ou des milliers de Yunmens, ils diront la même chose à l'unisson. Parce que ce que dit Yunmen n'est pas seulement un discours personnel; c'est ce que la lumière radieuse de chacun prononce en se déployant et s'en employant, de concert avec les autres, pour le bien des autres.


«  Chaque personne sans exception a la lumière radieuse. » signifie donc une personne complète originellement a la lumière radieuse; la lumière radieuse est chaque personne et toutes les personnes; tout le monde déploie et emploie la lumière radieuse dans toutes les circonstances.

( Pour cette raison) la lumière radieuse brille à l'intérieur de chacun sans exception.

Chaque lumière ( individualisée) originellement brille à l'intérieur de chaque personne; chaque personne est authentiquement ce qu'il/elle est;

chaque être est juste-comme-il-est, complètement.

Donc, vous devriez savoir que la lumière radieuse que chacun a sans exception se rapporte à chaque individu particulier – cette personne individuelle à l'intérieur de qui une lumière individuelle brille complètement.


 Yunmen lui-même demanda: «  Qu'est-ce que cette lumière radieuse de chacun? »

Cette question n'est autre que la lumière radieuse elle-même, parce qu'elle défie son sujet jusqu'au bout. Donc, quand quelqu'un pose cette question de cette façon, lui ou elle a sa propre lumière. »


Tout est lumière dès le bouddhisme indien ; c’est la lumière de l’étoile du matin, c’est l’Illumination ; j’ai déjà dit que les personnes présentes s’exclamaient après les paroles du Bouddha : «  C’est merveilleux , c’est comme apporter une lampe dans les ténèbres..  » et au Japon la lumière douce de la lune.


Il y a en japonais deux façons de dire lumière : l’une pour « lumineux » s’écrit en représentant un petit soleil à côté d’une grande lune : c’est le « tout » de la lumière ; l’autre s’écrit avec comme des traits qui partent vers le haut, comme des rayons de soleil 光 KO : c’est la lumière agissante, mise en oeuvre, celle qui fait pousser les branches et les feuilles,

Les deux ensemble, c’est Komyo, la lumière radieuse originelle, qui brille à l’intérieur de chacun, celle qui illumine nos vies, la lumière de l’univers entier, qui brille à l’intérieur comme à l’extérieur de nous, c’est le visage que nous avons avant notre naissance, .

Maitre Dogen dit : « La lumière radieuse que chacun a sans exception se rapporte à chaque individu particulier – cette personne individuelle à l'intérieur de qui une lumière individuelle brille complètement. »

De là, non pas des paradoxes, mais une série de « retournements- néanmoins » :

On a vu que : «  Chaque personne et toutes les personnes ont la lumière radieuse. » Elle n’est pas « moi » elle n’est pas « à moi » : elle est « chaque personne complète ».

Néanmoins elle est aussi, à travers la mise en œuvre dans ma vie avec tous les autres, individualisée, unique : nous ne pouvons pas dire « tout le monde possède la lumière radieuse donc voilà, je n’ai rien à faire » !


Notre vie consiste à « individualiser » cette lumière radieuse; on sait que pour M° Dogen elle va s’actualiser à chaque instant à travers la pratique - cette lumière est présente en nous, elle est nous mais à notre tour nous devons faire tourner la Roue du Dharma et mettre ce Soi véritable en œuvre.


C’est l’histoire du vieux cuisinier du temple qui met les champignons à sécher sur le toit en pleine chaleur et le jeune moine Dogen lui dit : Pourquoi est-ce vous qui faites cela ? ( sous-entendu : laissez donc ce travail à quelqu ‘un d’autre!) et le vieux cuisinier répond : « Les autres ne sont pas moi ». Ma vie, c’est ma pratique, que ce soit zazen, cuisiner, aller travailler, m’occuper des enfants ou écrire sur mon ordi…

J’incarne cette Lumière Radieuse, elle m’est complètement invisible, et pourtant – on passe d’un côté à l’autre, et néanmoins :« chaque être est juste-comme-il-est, complètement; et tout- (chaque dharma)- est complet et juste-comme-cela, complètement. » Nous sommes déjà complets, (comme la lumière lune+soleil) rien à chercher, rien à rejoindre...


Dès que je regarde un côté et que je pense : tout est complet, je me trompe : c’est ma lumière radieuse, c’est à moi de l’individualiser, de la mettre en œuvre ; et si j’attrape cette idée, que cela dépend de moi  : je me trompe ! Parce elle est toujours déjà là, elle ne va pas apparaître, tout et moi y compris est déjà complet, parfait ! Elle emplit tout l’univers !


Alors… le contraire de la lumière, c’est bien sûr l’obscurité, c’est-à-dire l’ignorance- et dans les Enseignements cette obscurité s’appelle tout simplement non-lumière, ni lune ni soleil. autrement toute la lumière a disparu !


Le "non" s’écrit avec MU

無 明 : Mu Myo Vous savez le « MU » qui veut dire « non », mais sans fermer tout à fait le non ! c’est la non-lumière qui peut changer, se transformer...Quand je suis dans l’ignorance de cette Lumière Radieuse, tout est obscur, je reste enfermée dans le monde humain que j’ai crée, dans la séparation ; mais ensuite je peux me rendre compte que même là, dans mon obscurité, je suis dans la Lumière Radieuse, alors c’est non-non-lumière !

無 無 明La non-non-lumière… ! L’Illumination !


Alors quel est le rapport entre lumière et obscurité ? Je me souviens de ce que dit M° Dogen : la lune brille dans l’obscurité : pas d’obscurité, pas de lumière de la lune…

Plus nous entrons dans la lumière, à travers zazen, plus nous la mettons en oeuvre dans notre vie, et plus nous voyons notre obscurité… et pourtant cette obscurité elle aussi fait partie de la lumière...


Un vieux poème chinois, le Sandokai, dit :

« Dans la lumière, il y a aussi l'obscurité, ma is ne la voyez pas comme obscurité ; dans l'obscurité il y a aussi la lumière, mais ne la voyez pas comme lumière.


C’est là que nous marchons, entre lumière et obscurité, oubliant parfois que nous sommes toujours dans la Lumière Merveilleuse...


Lumière 光 KO avec rayons de soleil!

Lumineux明  MYO: petit soleil et grande lune côte à côte 





68 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page