Rechercher
  • Joshin Sensei

Les Cinq Préceptes Merveilleux

d'après Thich Nath Hanh

Le premier précepte

Conscient de la souffrance causée par la destruction de la vie, je fais voeu d'approfondir la compassion et de rechercher les moyens de protéger la vie des personnes, des animaux et des plantes. Je suis déterminé à ne pas tuer, à ne pas laisser les autres tuer, à ne pas fermer les yeux sur les actes de tuer qui se produisent dans le monde, ni dans mes pensées, ni dans ma façon de vivre.

Le second précepte

Conscient de la souffrance causée par l'exploitation, l'injustice sociale, le vol et l'oppression, je fais voeu d'approfondir l'amour bienveillant et d'apprendre les moyens pour aider au bien-être des personnes, des animaux et des plantes. Je fais voeu de pratiquer la générosité, en partageant mon temps et mes ressources avec ceux qui en ont réellement besoin. Je suis décidé à ne pas voler, à ne rien posséder qui devrait appartenir aux autres. Je respecterai la propriété des autres, mais j'empêcherai que l'on profite de la souffrance humaine, ou de la souffrance d'autres espèces sur la terre.

Le troisième précepte

Conscient de la souffrance causée par l'inconduite sexuelle, je fais voeu de comprendre ma responsabilité et de rechercher le moyen de protéger la sécurité et l'intégrité des couples, des familles et de la société. Je suis déterminé à ne pas m'engager dans des relations sexuelles sans amour et sans engagement à long terme. Afin de préserver mon bonheur et celui des autres, je suis déterminé à respecter mes engagements et ceux des autres. Je ferai tout mon possible pour protéger les enfants des abus sexuels, et pour protéger les couples et les familles, ne les brisant pas par inconduite sexuelle.

Le quatrième précepte

Conscient de la souffrance causée par les paroles dites distraitement, sans attention réelle, et par l'incapacité à écouter vraiment les autres, je fais voeu d'approfondir la parole aimante et l'attention véritable afin d'amener joie et bonheur, et mettre fin à la souffrance. Sachant que les mots peuvent créer bonheur ou souffrance, je fais voeu d'apprendre à parler honnêtement, utilisant des mots qui apportent la confiance, la joie et l'espoir. Je suis déterminé à ne pas répandre des nouvelles dont je ne suis pas sûr, ou qui ne sont pas nécessaires, et à éviter la critique et la condamnation. Je me garderai des mots qui peuvent entraîner la division ou le désaccord, ou qui peuvent amener la rupture de la famille ou de la communauté. Je m'efforcerai de faire tous mes efforts pour la réconciliation, et la résolution des conflits, même petits.

Le cinquième précepte

Conscient de la souffrance causée par la consommation sans discrimination, je fais voeu de rechercher la santé, aussi bien physique que morale, pour moi-même, ma famille et ma société, en appliquant mon attention à la nourriture et aux boissons consommées. Je fais voeu de ne prendre que des aliments qui préservent la paix, le bien-être et la joie dans mon corps et dans le corps et la conscience collectifs de la famille et de la société. Je suis déterminé à ne pas utiliser l'alcool ou d'autres intoxicants, et à ne pas prendre de nourritures ou d'autres substances contenant des toxines, des poisons, ainsi que certaines émissions de télévision, magazines, livres, films et conversations. Je suis conscient qu'abîmer mon corps et mon esprit avec ces poisons revient à trahir mes ancêtres, mes parents, ma société et les générations futures. Je travaillerai à transformer la violence, la peur, la colère et la confusion qui se trouvent en moi et dans la société en pratiquant une discipline pour moi-même et la société. Je comprends qu'une discipline appropriée est cruciale pour se changer soi-même et pour changer la société.


30 vues